Encore une lichette

21 avril 2016

Gâteau moelleux au curd d'orange sanguine pour ne pas laisser le temps passer

Depuis Noël, le temps file. Ma vie a subi quelques perturbations, alternant entre accélarations subites et décélarations brutales. Mon moral est lui aussi en dents de scie, des dents plantées vers le bas le plus souvent d'ailleurs. 

Et tout ceci influe sur mon envie de cuisiner, un dégoût global ne peut en aucun cas vous pousser à ouvrir vos chakras gourmands.

Pourtant le blog reste toujours dans un coin de ma tête. J'aimerais qu'il évolue, qu'il grandisse, qu'il devienne plus mâture, qu'il me nourrisse différemment. J'y réfléchis, j'essaie de lui trouver une juste place dans ma vie un peu en bazar. Mais tout ça prend du temps et je me rends compte que je n'ai rine publié depuis Noël alors que les photos s'accumulent dans la mémoire de mon appareil photo et que je suis assez fière de certaines.

Le blog a fêté ses 3 ans au début du mois d'avril et je me suis rendue compte que je n'avais pas du tout envie que sa vie s'arrête là.

Alors me revoilà! Je ne sais pas si je vous ai manqué, je ne sais pas quelle est ma place dans le vaste monde des blogs de cuisine. Je ne sais pas quelle petite pierre j'amène à l'édifice. Peut-être rien. Sûrement, même!!! Mais c'est très important pour moi, alors je vais continuer, doucement, juste pour me faire du bien...

Pour ce retour, j'ai choisi ces gâteaux individuels au curd d'orange sanguine recouverts d'un glaçage rose flashy, couleur totalement naturelle dûe à des oranges sanguines très sanguinolantes!!! J'ai pris beaucoup de plaisir à les réaliser et à les déguster. J'espère que vous aurez autant de plaisir que moi si vous vous lancez dans leur réalisation.

Gâteau moelleux au curd d'orange sanguine

Gâteau moelleux au curd d'orange sanguine pour ne pas laisser le temps passer

Pour le curd d'orange sanguine:

- 1dl de jus d'orange sanguine

- 150gr de sucre

- 4 oeufs

- 80gr de beurre

Pour le sponge cake:

- 200gr de beurre salé à température ambiante

- 200gr de sucre

 

- 4 oeufs

 

- 200gr de farine

 

- 1/2 sachet de levure chimique

 

Pour le glaçage:

- 400gr de sucre glace

- le jus de 2 oranges sanguines

Commencez par le curd.

Dans une casserole, mettez le beurre coupé en morceaux, les oeufs, le sucre, les zestes et le jus d'orange. Faites chuaffer doucement, sans jamais cesser de remuer avec un fouet.

Lorsque le mélange commence à coaguler, sortez la casserole du feu et mélangez intimement à la spatule. Lorsque le curd est bien homogène, passez-le au chinois pour enlever tous les petits bouts d'oeufs ou d'orange et obtenir un curd bien lisse.

Laissez refroidir au frais.

Préparez ensuite le sponge cake.

Préchauffez le four à  160°C.

Dans le bol du robot, mettez le beurre pommade et le sucre et battez-les jusqu'à ce que le mélange blanchisse et devienne aérien.  Ajoutez un oeuf à la fois, tout en continuant à fouetter. Versez délicatement la farine et la levure dans le bol et mélangez avec une maryse, rapidement mais avec douceur. Ne mélangez pas trop, juste assez pour homogénéiser l'ensemble.

Versez cette pâte dans un moule carré ou rectangulaire, pas trop large. Vous devrez recouper le gâteau en 2 dans la hauteur. Il n'y a pas de levure dans la pâte donc la hauteur de pâte dans le moule correspondra peu ou prou à celle du gâteau cuit.

Faites cuire le sponge cake pendant environ 30 minutes; Ne le faites pas trop cuire pour qu'il reste bien moelleux.

A la sorie du four, démoulez-le et laissez-le refroidir sur une grille.

Lorsque les éléments sont bien froids, préparez le glaçage. Versez le sucre glace dans un grand bol. Versez le jus d'orange cuillère à soupe par cuillère à soupe, une à la fois et mélangez bien entre chaque cuillère. Cela va vous permettre d'obtenir un mélange suffisament fluide pour être versé sur les gâteaux, mais pas trop fluide pour qu'il reste sur les gâteaux! Si vos oranges ne sont pas suffisament sanguinolantes, vous pouvez ajouter un peu de colorant.

Découpez votre grand carré de sponge cake en petits rectangles. Pour ma part, j'en ai fait 8.

Recoupez les dans la hauteur en 2 parts égales. Je vous conseille d'utiliser un grand couteau à pain.

Recouvrez une des deux parties de curd d'orange. Refermez avec la seconde partie. Déposez sur une grille et nappez de glaçage. Laissez sécher avant de servir.

P1090757

P1090785

Posté par Naissou à 05:12 PM - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,


24 décembre 2015

Bûchette de crêpes roulées à la confiture de marrons, parfois la simplicité a du bon (0.0 CHUT)

Au début du blog, les défis que je me lançais étaient tous dans la longueur et la difficulté. J'avais l'impression que si je ne passais pas la journée dans ma cuisine, mon dessert ne serait pas bon. Que si je voulais une gourmandise, il fallait que je la mérite, qu'elle vienne tout droit de la sueur de mon front. Je m'évertuais à TOUT faire maison, ce qui me mettait une pression maximum et m'empêchait souvent d'accueillir des amis spontanément.

Aujourd'hui, je tente de remettre la préparation des repas à sa juste place, et mon activité de blogueuse dilettante aussi! Et c'est ainsi que je m'aperçois que la simplicité a du bon et que finalement, rine n'est plus difficile que d'être simple. Par contre quel soulagement! Quelle détente! Une vraie libération pour retrouver le goût d'accueillir et de faire plaisir, sans stress.

Pour ce 7eme défi 0.0 Chut, Carinette Baking Addiction m'a donné comme ingrédient mystère le marron!! Encore!!! En même temps l'ardéchoise qui sommeille en moi, ne peut pas s'en lasser... Et voit d'un très bon oeil un réveillon à petit budget!

Je vous propose donc ces bûches individuelles en crêpes roulées, fourrées à la crème de marron et surmonté d'un joli décor en chantilly. Trois fois rien mais qui en font illusion pour ce jour si spécial.

Bûchette de crêpes roulées à la crème de marron

Bûchette de crêpes roulées à la confiture de marrons, parfois la simplicité a du bon (0.0 CHUT)

Pour 4 bûchettes

- 20 crêpes (avec votre recette fétiche)

- 1 pot de crème de marron Clément Faugier (ou comme moi un pot de confiture de chataîgne de votre mémé!!)

- 1 brique de crème fraiche au mascarpone (ou simplement de crème fleurette)

- 2 cuillères à soupe de sucre glace

- billes argentées pour le décor

 

Commencez par découper 2 bords opposés de vos crêpes pour que leur longueur soit régulière (sinon vos roulés seront épais au milieu et fins sur les extrémités!) J'ai préféré découper les 2 autres extrémités à la fin, pour avoir un fini plus net.

Déposez une fine couche de confiture sur la première crêpe. Roulez-la sur elle-même pour former un cigare. Tartinez la seconde crêpe et continuez le "roulage", dans le même sens, en partant là où la précédente crêpes s'était arrêtée. Poursuivez de même avec une dizaine de crêpes.

Faites un second boudin, de la même manière avec les 10 crêpes restantes.

Filmez serré les deux boudins individuellement et placez-les au frais pendant environ une heure. Pensez à mettre votre crème, votre bol et votre fouet au frais pour préparer la chantilly.

Dans le bol du robot froid, mettez la crème froide. Commencez à battre doucement, puis augmentez progressivement la vitesse jusqu'au maximum. Ne fouettez pas trop au risque d'avoir du beurre!! Dans les derniers coups de fouet, ajoutez le sucre glace.

Sortez les boudins de leur habit de film plastique. Coupez-les en deux, par le milieu. Egalisez les extrémités, pour avoir des bords bien nets.

Mettez la chantilly dnas une poche avec une douille à St Honoré. Formez un serpentin de chantilly sur le dessus des buchettes. Décorez de billes argentées. Dégustez!

Bûchette de crêpes roulées à la crème de marron

 

Bûchette de crêpes roulées à la crème de marron

 

Voici la liste des participants :

Chutjepatisse / Encore une Lichette / Envie d’une recette Cooking Bon Appétit / Keskonmangemaman / Petit Cuillère et Charentaises / Carinette’s Baking Addiction / Cuisine Voozenoo / Les bonnes petites recettes de Lagrande Pages / La cuisine au fil d’Ariane / Emilie Sweetness / Les papilles qui frétillent Saveurs et Lectures / Emmanuelle (non blogueuse) / Miam la Cuisine de Cath / Les Douceurs d’Orel / Les petites gourmandises de Léa / Nietzche, paillettes et sac à main / La Popote de Raphie / Les Délices de Bilou / Une Chimiste en cuisine / Maman pâtisse

 

 

 

Posté par Naissou à 03:33 PM - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 décembre 2015

Panpepato, pour ne pas oublier que les richesses n'ont que la valeur qu'on leur donne

C'est à Noël que nos tables revêtent leurs plus beaux atours, et ce, depuis des siècles. Aujourd'hui, nous iront vers des homards, du caviar ou du foie gras, même si ces mets tendent à se démocratiser et que l'on nous vende de l'huile de homard ou du sel de truffe pour aromatiser nos plats de tous les jours. Nous avons donc tendance à chercher toujours plus loin ce qui aura le bonheur d'émoustiller nos papilles blasées.

Mais si nous nous replongeons dans les traditions culinaires de Noël à travers le monde, on peut se rendre compte à quel point la volonté de faire de cette période un moment faste, où les petits plats se mettent dans les grands pour le plus grand plaisir des petits comme des grands. Par-delà l'histoire si souvent racontée par nos grand-parents de l'orange comme cadeau tant convoité parce que si rare, nous pouvons nous apercevoir que de nombreuses denrées "rares" font aujourd'hui partie de notre quotidien. Autrefois, les fruits secs (amandes, noix, noisettes), les fruits confits, les confitures, étaient soigneusement conservés et rationnés pour "tenir" jusqu'au printemps. Mais pour Noël, l'abondance était de rigueur et tout devait se retrouver sur la table des agapes.

Ce panpepato (en français: pain au poivre) en est l'exemple parfait, comme le nougat, le panforte, le christmas cake ou encore le stollen. Des amandes, des noix, des fruits secs, du chocolat (même si cet ajout doit être plus récent..) et les épices! Car oui, nous l'avons oublié maintenant que le poivre et le sel sont des basiques de nos placards, mais le poivre était une monnaie d'échange luxueuse et en avoir prouvait une certaine élévation sociale.

J'aime beaucoup cette recette. Pour son côté complètement rustique et en même temps si riche. Et on ne peut plus oublier ensuite à quel point tous ces éléments mélangés nous plonge dans le bonheur, comme un reste de nos angoisses de famines qui seraient soulagées dans cette abondance soudaine.

P1090362

 

Panpepato, pour ne pas oublier que les richesses n'ont que la valeur qu'on leur donne

- 150gr de miel

- 175gr de farine

- 75gr de noisettes (mondées)

- 75gr d'amandes (mondées)

- 50gr de noix (moi j'y ai mis des noix de pécan)

- 50gr de pignons de pin

- 75gr de raisins secs

- 75gr de chocolat noir

- 90gr de fruits confits en petits dés (cédrat, orange, citron pour moi)

- 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre

- 1/2 cuillère à café de poivre noir (moi, j'y ai mis du poivre du Népal)

- 1/4 de cuillère à café de clou de girofle moulu

- 1/4 de cuillère à café de noix de muscade moulue

Mettez les raisins dans un petit bol avec de l'eau pour les réhydrater. Au bout de 20 minutes, égouttez-les.

Préchauffez le four à 170°C.

Mélangez les fruits secs, les fruits confits, les épices et les raisins secs dans le bol du robot (la pâte est assez difficile à travailler. C'est possible de le faire à la main, mais bien plus aisé de le faire au robot équipé de la feuille).

Faites fondre le chocolat noir au micro-onde, 30 seconde en 30 seconde. Lissez-le à la maryse.

Ajoutez-le au mélange précédent.

Chauffez un peu le miel pour le rendre plus liquide. Ajoutez-le dans le bol du robot et mélangez bien.

Ajoutez enfin la farine, tout en continuant à mélanger.

Finissez à la main. Formez deux boules de pâte.

Posez-les sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé.

Enfournez pour environ 20 minutes.

Laissez-le complètement refroidir avant de le trancher.

Vous pourrez le conserver au moins deux semaines dans une boite en bois, ou même à l'air libre.

P1090372

P1090386

 

Posté par Naissou à 08:14 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 décembre 2015

Bûche comme une cassata siciliana, ou cassata sicilienne comme une bûche pour la Battlefood#38

Enfin, elle est là. L'idée est venue. Puis sa réalisation. Elle a passé les tests. Elle a été approuvée. 

Je vous la soumets non sans inquiétude, comme je la soumettrai à mes convives le soir de Noël. Par chance aucun ne lit le blog (ben oui, c'est mon bébé secret, celui que je ne partage qu'avec des inconnus, rapport à la confiance en soi...).

Elle est né de mon envie d'ailleurs. De partir très loin pour ce Noël qui s'annonce tendu. Les obligations familiales étant ce qu'elles sont, l'évasion passera par ma cuisine (l'idée de creuser un tunnel m'a traversé l'esprit!). J'avais envie de saveurs riches, mais sans lourdeur. J'avais envie de couleur et de gaieté. Et j'ai pensé à ce dessert italien, un peu old fashioned avec sa pâte d'amande blanche et verte et ses fruits confits. Je me suis souvenue du plaisir à planter sa cuillère au travers de la pâte d'amande pour trouver une génoise aérienne et imbibée d'alcool puis une crème à la ricotta parsemée de fruits confits et de chocolat.

Voilà le rêve que j'ai fait pour la Battlefood#38 proposée par Lalala Cuisine. Et je vous avoue, que lorsque j'ai fini de décorer mon gâteau, j'ai eu des étoiles dans les yeux. Je ne pensais pas que le rendu serait aussi réussi. Ce qui prouve que même avec 2 mains gauches cette bûche est parfaitement faisable!! Si vous avez un sens de la décoration plus poussé que le mien, vous devriez réussir à faire de superbes choses! N'hésitez pas à me montrer vos merveilles...

Bûche comme une cassata siciliana

Bûche comme une cassata siciliana, ou cassata sicilienne comme une bûche pour la Battlefood#38

Pour le pan di Spagna:

- 6 oeufs

- 160gr de sucre

- 160gr de farine

- 1 pincée de sel

Pour la garniture:

- 400gr de brousse

- 250gr de ricotta

- 2 cuillères à soupe de miel de lavande

- 40gr de cédrat confit coupé en petits dés

- 70gr d'écorce d'orange confite coupée en petits dés

- 70gr d'écorce de citron confit coupé en petits dés

- 50gr de pépites de chocolat au lait

- Liqueur de marasquin

- Pâte d'amande (la moitié d'un pain environ...) et fruits confits pour le décor

 

Il faut préparer cette bûche la veille et finir de la décorer le jour même de la dégustation.

Commencez par préparer la garniture. Ainsi les parfums auront le temps de se diffuser.

Mélangez la brousse et la ricotta avec le miel. Ajoutez ensuite les fruits confits en petits dés et les pépites de chocolat au lait. Mélangez bien et filmez. Placez au réfrigérateur le temps de faire le pan di Spagna (génoise).

Préchauffez le four à 180°C, en chaleur statique si possible.

Dans le bol du robot placez les oeufs et le sucre. Fouettez à grande vitesse pendant au moins dix minutes, jusqu'à ce que le mélange blanchisse et triple de volume. Ajoutez alors avec une maryse la farine et le sel en prenant garde à ne pas faire retomber l'appareil.

Versez sur une feuille silicone à rebords ou dans un grand plat rectangulaire beurré et fariné (il doit être de la taille de votre cadre à pâtisserie... Mais X3!!!). Enfournez pour une vingtaine de minutes, jusqu'à ce que la génoise soit juste dorée.

Démoulez-la sur un linge humide et laissez complètement refroidir.

Mélangez 5 cuillères à soupe de liqueur de marasquin avec 2 cuillères à soupe d'eau, dans un petit bol.

Filmez votre cadre à pâtisserie rectangulaire ou votre moule à cake (ça aide pour le démoulage!!).

Découpez un rectangle de génoise de la taille du fond de votre moule. Disposez-le dans le fond du moule et   imbibez-le de sirop de marasquin généreusement. Mettez une couche de crème de brousse sur toute la surface du biscuit et étalez soigneusement. Ajoutez une deuxième couche de génoise et de crème et finissez par une couche de génoise. 

Filmez le tout et mettez au frais pour toute la nuit.

Avant de servir, étalez la pâte d'amande en fine couche en fleurant le plan de travail de sucre glace. Découpez à la taille de votre bûche et disposez-la sur la bûche.

Décorez avec des fruits confits. J'ai essayé de faire des fleurs avec des cerises, de l'angélique et des oranges confites...

Bûche comme une cassata siciliana

Bûche comme une cassata siciliana

 

battlefood

Liste des participants:

lalalacuisine – keskonmangemaman  – nietzsche paillettes et sac a main – envie d’une recette végétarienne? – encore une lichette – chammy – les trois madeleines –  bistro de Jenna – by ACB for you – marmotte cuisine – par faim d’arômes – pourquoi je grossis – cooking bon appetit – celinblog – Mel en cuisine – aux délices de Vany – le p’tit grain de sucre – mon bonheur gourmand – jaune moutarde – cuisine & décoration by Maria – Emilie sweetness – complètement meringuée – la médecine passe par la cuisine – pink teaspoon – Gourmette Panda – Un zeste gourmand – Poivré Seb – A french girl cuisine – une abeille en cuisine – Rosa culinaire – framboises & bergamote – Petite cuillère et charentaises – Passion culinaire – Les Cookines – Madeleines et plumes d’autruches –  Un petit oiseau dans la cuisine – Délits sucrés – pas de chichi dans ma cuisine – Pix’Elle(s) cuisine(nt) – Quelques grammes de gourmandise – le blog de Cata – une maman puissance 4 – craquounette avenue – Au fil du thym – Toque de choc –  Platapons – Miss Tchiiif – La délicieuserie

 

 

Et pour ceux qui seront allés jusqu'au bout de l'article, une photo hors champs de ma Simoneveil en train de surveiller les opérations...

P1090437

Posté par Naissou à 08:00 AM - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 décembre 2015

Pain d'épices en bocal, le plus dur, c'est l'emballage

Chaque année, c'est la même chose. Je veux faire un cadeau à la maîtresse de Chabichou. Fait maison de préférence (faut pas déconner non plus...). Et chaque année, je me creuse les méninges pour ne pas faire la même chose que l'année précédente. Ce qui en soi est ridicule. Ben oui, chaque année Chabichou change de maîtresse! (Et d'ailleurs, je touche du bois qpour que cela dure...). Je ne suis pas tr!s au fait du fonctionnement collectif des maîtresses, mais je suppose qu'elles ne font pas une grande exposition de leurs cadeaux avec remise du prix du cadeau le plus personnel, du pire cadeaux ou du plus slurppp cadeau... Enfin, peut-être ai-je tort et qu'au contraire c'est un de leurs meilleurs moments de l'année (avec le dernier jour de classe!).

Vous vous souvenez que je vous parlais de pression à l'approche de Noël??? Et bien en voilà encore un exemple. Etre la meilleure des mère, celle qui gagne le trophée intermaitresse du meilleur cadeau de Noël jamais offert... Pathétique. Mais irrépressible...

Et cette année encore, j'ai ressenti un plaisir certain lorsque la maîtresse a soulevé son pouce de loin dans la cour d'école pour me remercier, amors qu'habituellement elle ne m'adresse pas un regard... Vous croyez que je pourrais être condamnée pour pot de vin???

Le panier de cette année était composé de guimauves en forme d'anges, de sucettes pour chocolat chaud, d'une tasse de Noël et d'un gros bocal de pain d'épices.  Un pain d'épice un peu spécial, puisque j'ai remplacé le miel traditionnel par du miel de dattes, ce qui lui a donné un petit goût subtil...

P1090296

Pain d'épices en bocal, le plus dur, c'est l'emballage

- 320gr de miel de dattes (ou de miel traditionnel!)

- 1 oeuf

- 110gr de beurre

- 130gr de lait

- 270gr de farine

- 10gr de bicarbonate de soude

- cannelle, clou de girofle, muscade, gingembre à votre goût!

 

Préchauffez le four à 165°C.

Réchauffez légèrement le miel au micro onde pour le fluidifier. (Pas trop, vous risqueriez de le brûler et de perdre toutes ses qualités!)

Faites fondre le beurre au micro-onde. Réservez.

Mélangez la farine, le bicarbonate de soude et les épices dans un bol.

Dans le bol du robot fouettez le miel et l'oeuf jusqu'à ce que le mélange mousse.

Ajoutez alors le beurre et le lait. Une fois que le mélange est homogène ajoutez la farine. Fouettez rapidement jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de grumeaux.

Beurrez des pot de confitures. Versez la pâte jusqu'à environ 3/4 du pot. Enfournez pour environ 20 minutes. Mais tout dépend de la taille de vos pots... Les pains d'épices sont cuits quand vous plantez une pique au centre et qu'elle ressort sèche.

Dès la sortie du four, appuyez légèrement sur les pains d'épices pour les tasser et vissez les couvercles fermement. Renversez les immédiatement, comme pour des confitures.

Laissez refroidir puis conservez comme une confiture.

P1090286

Posté par Naissou à 10:24 AM - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


16 décembre 2015

Sablés de Noël à la cannelle et aux amandes, grignotons pour patienter!!

C'est sûrement dû au réchauffement climatique, mais le temps est si doux et si clair qu'un plongeon dans la Grande Bleue est plus d'actualité que les feux de cheminée... Pourtant Noël approche et j'ai quand même envie de grignoter des choses douces et réconfortantes qui fleurent bon les épices, les fruits confits et les fruits secs... Je vais même tenter de les tremper dans un thé tiède (parce que chaud, c'est pas possible!!!).

Voici donc des biscuits très faciles à faire mais qui sont tout simplement addictifs. On en prend un. Puis deux. Puis trois. Et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, on est obligé de faire une seconde fournée. J'avais d'ailleurs pensé ne faire que la moitié de la recette. Ce qui aurait été bête, vu la vitesse à laquelle ils ont disparu!!!

Sablés de Noël à la cannelle et aux amandes

Sablés de Noël à la cannelle et aux amandes, grignotons pour patienter!

- 250gr de farine

- 175gr de beurre mou

- 175gr de cassonade

- 75gr d'amandes effilées

- 1 oeuf

- 1 cuillère à café de cannelle

- 1/2 cuillère à café de levure chimique

 

 

Travaillez le beurre mou avec le sucre et une pincée de sel à  la feuille, jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez l'oeuf et continuez à battre.

Mélangez la farine, la cannelle et la levure.

Ajoutez ce mélange dans le bol du batteur et travaillez rapidement et pas trop longtemps pour obtenir une pâte homogène.

Etalez la moitié de la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé, sur une épaisseur de 3 mm, en forme de rectangle. Enlevez la feuille du dessus, dispersez la moitié des amandes effilées à la surface. Remettez la feuille de papier sulfurisé et repassez un coup de rouleau à pâtisserie pour les imprégner dans la pâte. Mettez le tout au réfrigératuer pendnat au moins une demie heure.

Faites de même pour la deuxième partie de la pâte.

Préchauffez le four à 160°C.

Enfournez pour environ 15mn. Il faut que les biscuits deviennent bien dorés.

Dès la sortie du four, alors qu'ils sont encore très chauds, découpez-les en petits rectangles avec une roulette à pizza. Laissez-les complètement refroidir avant de les déguster.

 

Sablés de Noël à la cannelle et aux amandes

 

 

Posté par Naissou à 07:59 AM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 décembre 2015

Christmas is coming! Petit récapitulatif des recettes de Noël du blog

Noël est une période où cuisiner pour ses proches est presque une obligation morale. Quelque chose dans l'air donne envie de petits biscuits, de brioches moelleuses et de goûters gourmands. Puis vient le moment où l'on ne pense plus qu'à son menu de Noël, en tentant de n'oublier aucune des préférences de nos convives (Tata Jeannette n'aime pas le poisson, maman est allergique aux huîtres, les enfants de ma soeur ne jurent que par le chocolat...). Mon salon devient une annexe de la presse de coin. Après avoir acheté tous les hors séries de l'année, je ressors tous les anciens que j'accumule depuis au moins 10 ans (au grand dam de Mr Plus qui voudrait tous les 1er janvier tout jeter au recyclage...);

Je ne vais pas beaucoup vous aider pour votre plat principal, mais j'ai déjà en stock quelques recettes de desserts et de douceurs qui pourraient bien vous servir...

 

91928807_Fotor_Collage_Fotor

 

Idées pour un Noël Provençal:

Pompe à l'huileP1260626merveilles ou oreillettes provançales

 

                        Pompe à l'huile                                                      Nougat Blanc                                                  Merveilles

 

 

Confiture de citre, pignon de pin, orange confite et CointreauNougat noir

 

                                                   Confiture de Noël                                                               Nougat Noir

 

Idées pour un Noël d'ailleurs:

christmas cakeP1250804P1250931

               Christmas Cake                                                            Mannele                                                          Mincemeat

 

P1150539P1260458P1260471

 

              Pain d'épices St Nicolas                                      Panforte de Sienne                                                         Lussekater

 

Idées pour un goûter de Noël:

 

Biscuits sablés à l'orange confite et au CointreauP1260228P1180532

Sablés orange confite/Cointreau                                                                  Peppernoten                                                                             Nonnettes

 

P1280472P1260179P1140162

                     Nids à la pralinoise                                                                Biscuits Kaki/Clémentine                                                  Sablés au citron vert

Gâteau au tahini et oranges confitesP1260707

 

                                                     Gâteau Tahini/Orange confite                                                          Cake aux fruits confits

 

P1260326

 

Cidre chaud aux épices

P1050727Russian fudge

 

                                         Pépites de kumquats                                                                Russian Fudge

Posté par Naissou à 10:00 AM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

08 décembre 2015

Briochettes nouées au safran et à l'orange, quand le grand Nord nous donne ses trucs pour combattre le froid et la nuit

Tous les soirs, je m'étonne quand la nuit tombe. Comment ça, si tôt??? Mais nous commencions juste à vivre. Et il faudrait s'arrêter si tôt??? Cette pensée, qui chaque soir m'assaille, est bien celle d'une fille du Sud, qui n'existe plus sans soleil et qui ne voit aucun intérêt à rester à l'intérieur. La vie est faite pour les soirs d'été, quand même la nuit n'arrête pas le chant des cigales, quand même l'air nocturne n'empêche pas la baignade...

Et pourtant, quand l'hiver arrive, je me sens une nostalgie de ces pays que pourtant je ne connais pas, une envie de "vrai" froid qui permette de boire des chocolats chauds, de mettre des chaussettes, de rejoindre des inétrieurs chauds et douillets où la vie semble si douce en comparaison des frimas extérieur. Nous n'avons pas cette culture de l'intérieur, nos maisons si accueillantes l'été se transforment souvent en lieux froids où le Mistral est roi, nos terrasses de cafés n'ont jamais l'envie de se transformer en salons de thé...

Alors l'hiver, je regarde avec envie ces pays scandinaves qui savent si bien rendre le froid enviable, voire aimable. J'envie leur fête de la Sainte Lucie qui célèbre la lumière, parce qu'elle est si près de disparaitre pour toujours...

L'année dernière, je vous avais proposé des Lussekater, cette année, j'ai gardé le safran et la brioche mais j'ai changé de tressage et j'ai ajouté une garniture ultra gourmande à l'amande et à l'orange.

La neige n'est pas tombée à Marseille, aucun renne n'est venu folâtrer devant mes fenêtre et il a fait désespérément 15°C toute la journée, mais moi, j'étais ailleurs...

P1090140

Briochettes nouées au safran et à l'orange, quand le grand Nord nous donne ses trucs pour combattre le froid et la nuit

Recette du blog Life & Thyme (pratique si vous voulez voir des photos du tressage!)

- 0,5gr de safran

- 2 cuillères à soupe de Grand Marnier

- 2 cuillères à soupe de sucre

- 240gr de lait

- 25gr de levure

- 90gr de sucre

- 1 cuillère à café de sel

- 1 oeuf (petit)

- 500gr de farine

- 85gr de beurre

Pour la garniture:

- 75gr de beurre mou

- 40gr de sucre

- 50gr de poudre d'amande

- zeste d'une orange

 

La veille, préparez la dilution de safran: mettez le Grand Marnier, le sucre et le safran dans un petit bol. Remuez. Filmez et laissez à température ambiante toute la nuit.

Le lendemain, mélangez dans le bol du robot le lait tiède et la levure émiettée. Ajoutez la dilution de safran, le sucre et l'oeuf. Mélangez. Ajoutez alors progressivement la farine et le sel. Pétrissez jusqu'à obtenir un mélange homogène. Ajoutez alors le beurre à température ambiante, coupé en petits dés. Pétrissez jusqu'à ce que la pâte soit bien lisse et qu'elle se détache des parois du bol. Vous devez pouvoir la prendre dans vos mains et la travailler sans qu'elle "accroche". Formez une boule et laissez-la pousser à température ambiante pendant au moins une heure, jusqu'à ce qu'elle double de volume.

Pendant ce temps, mélangez le beurre, le sucre, la poudre d'amande et les zestes d'orange dans un petit bol. Couvrez.

Une fois que la pâte a levé, étalez-la sur un plande travail fariné en un grand rectangle (environ 50cm sur 30cm). Etalez sur toute sa surface la garniture.

Repliez la pâte à un tiers de la hauteur. Repliez dessus le dernier tiers, comme pour un portefeuille.

Détaillez alors avec un grand couteau des bandes de pâte dans la hauteur, d'une largeur d'environ 2,5 cm.

Prenez la première bande, découpez-la au milieu, sans aller jusqu'au bout, pour que les deux parties restent attachées. Tressez les ensemble puis nouez-les en laissant les bouts sur le dessous. 

Disposez ce petit noeud sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé.

Faites de même avec toutes les bandes (vous devriez en avoir une vingtaine).

Laissez les noeuds pousser sous un torchon propre pendant une demie-heure.

Préchauffez le four à 210°C.

Badigeonnez les brioches d'oeuf battu, puis saupoudrez-les de sucre casson.

Enfournez pour une dizaine de minutes. Il faut juste que les brioches prennent une jolie couleur.

Laissez à peine tiédir avant de déguster...

P1090154

P1090159

Posté par Naissou à 08:00 AM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 décembre 2015

Semifreddo aux marrons confits, de la douceur et du temps pour la Bataillefood#29

Plus le temps passe, plus je vieillis, plus j'ai envie d'épurer les repas de Noël, de gagner du temps sur le temps, d'oublier un instant l'angoisse qui m'habite si souvent. Cette période devient si vite une soucre de stress, un moment unique dans l'année où mettre en représentation notre vie auprès de notre famille. La tentation est grande de faire plus, de faire mieux, de se rapprocher autant que l'on peut de l'image d'Epinal véhiculée par les publicités, les séries, l'air ambiant. 

Je crois que nous voudrions tous qu'à ce moment de l'année la joie prédomine, que les familles se réconcilient, que des gens que tout oppose tombent dans les bras les uns des autres... Et moi, je me suis longtemps dit que si je faisais tout parfaitement, que ma déco était tip top, que mon repas rivalisait de virtuosité et de bon goût, que mon dessert défiait celui des grands pâtissiers, alors, mais seulement alors, la concorde règnerait à ma table et la félicité descendrait sur chacun de mes convives.

Malheureusement, la pression que je me mettais me rendait enragée comme un animal sauvage, la peur me de rater me faisait verser des cataractes de larmes et j'arrivais tellement épuisée au repas que je n'étais plus capable de profiter de quoi que ce soit.

Alors oui, je tente toujours de faire en sorte que les Fêtes se passent au mieux, qu'elles restent un joli souvenir pour chacun, mais plus au prix de ma tranquilité d'esprit. J'accepte aussi, année après année, mon imperfection et j'essaie de m'en accommoder...

C'est ainsi que sont entrés dans ma vie les desserts glacés. Ils sont parfaits pour se détendre le jour J, tout en prenant le temps de les réaliser dans les meilleures conditions, soit, quand on a le temps!!! Vous trouverez d'ailleurs sur le blog un nougat glacé qui pourrait aussi faire une très joli dessert de Noël!!!

En l'occurence, La Cuisine de Lillie nous a proposé de plancher sur les marrons dans leurs habits blancs pour cette 29eme Bataillefood. J'ai donc décidé de partir sur un semifreddo aux marrons confits, meringues et pâte de marrons. Je l'ai moulé en couronne, mais vous pouvez aussi lui donner une forme de bûche!!

P1090191

Semifreddo aux marrons confits, de la douceur et du temps pour la Bataillefood#29

- 3 oeufs (les blancs pour la meringue, les jaunes pour le semifreddo!)

- 80gr de sucre semoule + 5 cuillères à soupe d'eau

- 30cl de crème fleurette très froide

- 6 gros marrons glacés

- 150gr de purée de marron (+75gr pour le décor)

- des meringues (si vous avez le temps faites maison sinon, toutes faites!)

Placez le bol du robot et le fouet dans le congélateur pour 15 minutes. Si vous avez la chance d'avoir des pains de glace souples (comme moi), vous pouvez sauter cette étape!

Mettez la crème bien froide dans le bol bien froid et fouettez la crème bien froide en montant progressivement la vitesse pour obtenir une crème fouettée fine et bien ferme. Filmez-la et mettez-la au frais.

Dans une petite casserole, mettez l'eau et le sucre. Faites chauffer jusqu'à la température de 115°C.

Dans le bol du robot, mettez les jaunes d'oeufs. Faites tourner le fouet à vitesse moyenne et faites couler doucement le sucre cuit sur le bord du bol. Fouettez rapidement, jusqu'à ce que le mélange blanchisse et refroidisse.

Ajoutez la purée de marron dans cette pâte et mélangez délicatement. Ajoutez ensuite les meringues en gros morceaux et les marrons glacés en morceaux dans cette pâte.

Ajoutez enfin délicatement la crème fouettée.

Versez le tout dans votre moule recouvert de papier film (ça vous aidera grandement au démoulage!!) et placez au congélateur pour au moins 6 heures.

Au moment de servir, démoulez et décorez avec le reste de la purée de marron.

Ne tardez pas à passer à table!!!

P1090185

P1090225

P1090231

Bataille-Food-21

LISTE DES PARTICIPANTS

La Cuisine de Lillie  – Bistro de Jenna – Elsa envie d’une recette végétarienne – Sweet and fairy – By acb 4 you –  Keskonmangemaman – La Cuisine de Jenny – Cekikilafee – Encore une lichette – Cooking & Bon appétit – L’atelier de Steph et Lolie – Mel en cuisines – Evin sur son nuage – Graine de faim kely – Une Liyaas de bonnes choses – Celinblog – Nietzche Paillette & Sac à Main – Food, Fun, Foto – Potins Gourmands – Cosmic Tomatoes – Les Gourmands disent – La Gloutonnerie de Chammy – Petites cuillères et charentaises – Les trois Madeleines – Petit Bec Gourmand – Musée Gourmand – Fais moi croquer! –  Elo dans la Farine – Cyrielle Gourmandise – La Femme à tête de Chou – And So We Cook – Les Voyages de Gridelle – Les Filles, à table ! – Mélina et Chocolat – La Gourmandise de Violette – Marmotte Cuisine! – J’ai toujours aimé le jaune Moutarde – Dévorez-moi – Cuisine 2 soeurs – A french girl cuisine  – Kweezine – l’Atelier de Kristel – Le Blog de Cata – Deviously Sweet Pastries – La Médecin passe par la Cuisine – (Presque) bonne à marier – Les Gralettes – Mamou and co – Framboises & Bergamote – Douceurs maison – Giusi Genduso Like pie in the sky – Sweety Cook – Plaisir et Équilibre – A fleur d’Oranger – Brian Iz In The Kitchen – Aurore’s Bakery and delicious things – The Cook Time – Cookin’Movie – I love Cakes – Cook a life by Maeva – Laety Cuisine – Pas de chichi dans ma cuisine – Rose noisettes – Laurene MyCookDiary – Le Monde de Lully – Encore un gâteau – Rock the Bretzel – La Conque d’Or – Paruline en Cuisine – Comme une envie de  Vegan Freestyle – Sharing Cuisine – Une gourmandise en musique – Secrets de Gourmandise by Muriel Martin – Objectif: Zéro miettes – Les Aventures culinaires de Chloé – Jamais sans ma cuillère – La Marmite du leprechaun

Posté par Naissou à 06:00 PM - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 novembre 2015

Brioche nid d'abeille, un peu de réconfort avant le saut vers un Noël de plus

Juste avant le décompte de l'Avent, qui nous conduira inexorablement vers le burn out des fêtes de Noël, prenons le temps de faire une brioche, juste pour le plaisir, sans pression aucune, si ce n'est de se faire plaisir. 

Pour le moment, ne pensons pas à l'excitation des enfants, aux guerres larvées des parents, aux compromis inoubliables qu'il nous faudra forcément faire. Nous sommes là, au bord du gouffre, hésitant encore entre frémissement de joie et appréhension de l'horreur à venir. Encore un pas et il n'y aura pas de retour, le tourbillon nous aura emportés... POurtant, ce n'est pas faute d'avoir héroïquement résisté depuis des semaines à l'appel des rayons qui sitôt la rentrée des classe passée nous promettaient neige et rennes ivres (de joie...).

Mais demain, nous nous réveillerons avec la certitude que nous n'en sortirons pas indemnes de ce Noël de plus, entre déception attendue (ben oui, on a plus 6 ans..) et moments de grâce volés au quotidien qui nous bouffe...

Alors oui, on s'engueulera bien un peu autour de la dinde, mais c'est si rare d'être tous réunis que le jeu en vaudra toujours la chandelle...

Pour vous aider à passer ce pas, je vous offre une brioche comme je les aime: gourmande et toujours un peu trop: trop grasse, trop sucrée, trop bonne!

Brioche nid d'abeille

Brioche nid d'abeille, un peu de réconfort avant le saut vers un Noël de plus

Pour la brioche:

- 250gr de farine

- 30gr de sucre

- 1 cuillère à café de sel

- 10gr de levure fraîche

- 3 oeufs

- 165gr de beurre à température ambiante

 

Pour la garniture:

-100gr de miel

- 100gr de sucre semoume

- 1 orange

- 100gr de beurre

- 100gr d'amandes effilées 

- 1 oeuf pour la dorure

 

Dans la cuve du robot, mettez la farine, le sucre, le sel et la levure. Ajoutez les oeufs et pétrissez lentement. Lorsque la pâte commence à prendre corps, ajoutez le beurre coupé en petits morceaux en 2 fois, en le laissant bien s'incorporer à chaque fois. 

Pétrissez pendant environ 15 minutes, jusqu'à ce que la pâte soit bien lisse et élastique et qu'elle se détache des bords du bol.

Faites une boule et mettez-la à pousser pendant une heure sous un linge propre à température ambiante (bon ok, chez moi, il fait 25°C toute l'année, ça aide!!). Ensuite, placez-la au réfrigérateur pendant 2 heures.

Formez deux disques de pâte, d'environ 1,5cm de hauteur. Déposez-les sur laplaque du four recouverte de papier sulfurisé et laissez-les pousser à température ambiante pendant 2 heures.

 

Environ 20 minutes avant la fin de la pousse, mettez dans une petite casserole le sucre, le miel et le zeste d'orange. Faites chauffer à feu moyen. Quand le sucre a fondu, ajoutez le beurre. Remuez pendant que le mélange bout 10 secondes. Finalement ajoutez les amandes effilées, éteignez le feu et maissez tiédir.

Préchauffez le four à 180°C.

Badigeonnez d'oeuf battu les deux disques de pâte.

Versez le mélange aux amandes effilées sur la surface des disques (plutôt au milieu, cela va fondre et un peu s'étaler...).

Enfournez pour un petit quart d'heure. Il faut juste que la brioche soit dorée. Laissez refroidir avant de déguster...

 

Brioche nid d'abeille

 

Brioche nid d'abeille

 

Brioche nid d'abeille

 

Posté par Naissou à 07:56 AM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,